Comment être payé à ne rien faire (ou plutôt à prendre des vacances) ?

Publié le 3 Décembre 2010

Zellidja est une association dont le but est d'aider des jeunes entre 16 et 20 ans à voyager. Outre l'âge, les conditions requises sont de partir seul et pour au moins un mois. Le principe est d'aider à financer un voyage avec un projet d'étude, grâce à des bourses pouvant s'élever jusqu'à 900 euros. La destination et le projet n'ont aucune importance, il faut simplement que cela vous tienne à coeur. Vous pouvez par exemple choisir d'aller étudier les zones désertiques d'Amazonie, la cuisine en Angleterre, les minarets en Suisse, la surpopulation en Antarctique... Personnellement, j'ai choisi de faire un voyage naturaliste en Corse.

 

World Map 1689

 

 

Pour obtenir cette bourse il vous faudra tout d'abord écrire une dizaine de page présentant votre projet : itinéraire, sujet d'étude, budget prévisionnel... Puis passer un oral au QG Zellidja local si votre projet est sélectionné, et enfin attendre que votre dossier soit à nouveau examiné par un jury à Paris qui décidera de votre sort. Si vous sortez victorieux de toutes ces épreuves de sélection, vous avez votre bourse. Sinon, vous pouvez retenter l'année suivante tant que vous n'avez pas atteint vos vingt ans. Une fois votre voyage terminé, il faudra encore que vous rendiez à l'association un carnet relatant les péripéties et rencontres de votre voyage, un rapport sur votre sujet d'étude, un budget, et réaliser trois actions de promotion en faveur de Zellidja. Si après tout ça il vous reste de l'énergie, vos carnet de route/rapport d'étude/budget sont examinés, et si ils plaisent au jury vous avez le droit de repartir pour un tour !

 

Toute cette procédure semblant un peu fastidieuse à première vue, la question qui se pose est : est-ce que ça vaut le coup ? La réponse est : oui ! Toutes ces contraintes ne sont là que pour vous permettre de réellement voyager, sans vous contenter de faire le touriste.

 

Carioca tourist

 

Zellidja voit vraiment le voyage comme un moyen de former la jeunesse : d'où les contraintes de devoir partir un mois, seul, et d'être jeune. Cela garantit une expérience réellement inhabituelle qui laissera des traces à vie. Le fait de devoir partir seul peut sembler être un obstacle : han ! mais comment je vais faire sans mes copains pendant un mois ? Réponse : vous en faire de nouveaux. Le but n'est pas de rester seul tout le voyage, c'est de sortir de son train-train quotidien et de sa petite sécurité pour faire des rencontres. Être seul oblige à s'ouvrir aux autres.

 

Beaucoup de gens se pensent incapable de réaliser un tel voyage, alors que seul le premier pas est difficile. Une fois sur place vous vous révélerez sans doute plus débrouillard et aventureux que vous ne l'imaginiez.

 

Helvellyn Striding Edge 360 Panorama, Lake District - June

 

L'utilité du dossier de dix pages n'est pas seulement de permettre à Zellidja de choisir ses boursiers, il vous permet aussi de définir et de vous approprier votre voyage. Vous allez devoir partir d'un projet encore nébuleux et réfléchir à comment le réaliser en pratique : itinéraire, budget, but... tout ça est très formateur et en fin de compte très agréable. Vous verrez qu'après quelques heures passées à définir votre projet en détail vous déciderez de partir, que ce soit avec ou sans bourse. Il a aussi l'intérêt de vous rassurer, et surtout de rassurer vos parents : beaucoup de boursiers sont mineurs, et ce n'est pas toujours facile de convaincre les parents de vous laisser partir tout seul en voyage. Quand à l'oral, rien de bien stressant : pour moi il s'est passé avec le jury et les postulants réunis autour d'une table, avec café, croissants et bonne humeur.

 

Enfin, le fait de devoir rendre différents documents est facile à comprendre : maintenant que vous avez eu une bourse, et que vous l'avez dépensé, il vous faut bien prouver que ça valait le coup. Cela vous permet aussi de vous replonger dans votre voyage, et de mesurer tout ce qu'il vous a apporté.

 

Si vous voulez plus d'informations sur les contraintes, sur ce qui est attendu dans les projets, sur les dates de dépôt... allez donc visiter le site internet de l'association : Zellidja.

 

Rando Klastoriko

 

J'ai pour ma part passé un mois en Corse à faire du stop et à me balader dans la nature. Tout s'est très bien passé, et je n'attends plus qu'une chose : de pouvoir repartir,  mais pour plus longtemps cette fois-ci. Voici quelques photos naturalistes prises durant ce voyage :

 

1/  2/P1010678  3/P1000602

 

1 -

2 - Lherzolite, filon de gabbro et de serpentine (?) dans le Cap Corse.

3 - Roche foliée au contact entre un filon et son encaissant, à Galéria.

 

4/P1010331  5/P1000854  6/montage-bonifacio

 

4 - Pozzines du lac Nino.

5 - Erosion granitique à Campomoro.

6 - Falaises calcaires à Bonifacio.

Rédigé par Saxifrage Clayborne

Publié dans #Divers

Repost 0
Commenter cet article